L’état d’une maison se dégrade au fil du temps. Ainsi, pour la garder toujours en bon état, des actions doivent être réalisées.

Faire un diagnostic périodique de l’état de la construction

Pour réaliser le diagnostic d’une structure aussi complexe qu’une maison, il est nécessaire de faire appel à des professionnels du bâtiment. En plus, une maison est composée de plusieurs éléments. Certains de ces éléments correspondent à des métiers très spécifiques. Pour faire un diagnostic méthodique de la construction, il faut diviser cette structure en trois niveaux :

  • Au niveau du gros-œuvre : cette partie regroupe tous les éléments qui contribuent à la stabilité de la construction. Elle comprend la fondation, les éléments porteurs et la toiture. Ces éléments ont été réalisés par des professionnels comme le maçon, le charpentier et le couvreur. Ce sont ces mêmes professionnels qui pourront réaliser le diagnostic des éléments qu’ils ont construits. Notons que si ces éléments présentent des dégradations importantes, c’est toute la construction qui risque d’en pâtir et cet état peut se conclure par l’effondrement de la maison.
  • Au niveau du second œuvre : ce sont les travaux qui vont délimiter les pièces de la maison et les rendre viables. Il y a tout d’abord les éléments de protection et d’isolation de la construction. Ensuite, il y a divers éléments comme les structures non portantes, les cloisons, les escaliers, les portes et les fenêtres. Et enfin, il y a les différentes installations comme la plomberie, les circuits électriques, les équipements de chauffage et de climatisation… Mis à part le couvreur et le maçon, le diagnostic et la réalisation de ces travaux nécessiteront l’intervention de divers autres professionnels, dont : le plombier, l’électricien, le menuisier, etc.
  • Au niveau de la finition : il regroupe les opérations de peinture, de revêtement de sol, de pose de tapisserie… et tous les travaux à but décoratif. Ce niveau nécessite plusieurs professionnels comme le carreleur, le maçon, etc.

Certes, on peut faire appel à des professionnels plus compétents comme des architectes et des ingénieurs. Seulement, l’avantage avec les professionnels moins gradés comme le couvreur, le maçon… est qu’ils se sont spécialisés et perfectionnés dans leurs domaines grâce à des années études et surtout énormément d’années de pratiques quotidiennes.

Réaliser différentes opérations d’entretien

Comme on l’a dit précédemment, la maison est comme une personne, elle aussi a besoin d’être bien entretenue. Diverses mesures d’entretien sont disponibles et bien sûr chaque type de dégradation correspond à un traitement particulier. Nous pouvons classer les différents types de traitement en deux genres bien distincts :

  • Les entretiens à but préventif :

Ces opérations d’entretien n’ont qu’un seul but : éviter l’apparition de dégradation importante. Par exemple, pour protéger la fondation, on nettoie les différents systèmes d’évacuation d’eau pour éviter que les eaux usées ou les eaux de pluie ne s’accumulent trop dans le sol et finissent par ramollir la fondation ou le sol porteur. Il y a aussi le nettoyage de la couverture qui doit être effectué par un expert à l’exemple de ce couvreur en Ariège pour enlever les mousses qui s’y sont développées et redonner à la toiture son ancien éclat.

  • Les entretiens à but curatif :

On procède à ces opérations d’entretien quand les dégradations sont assez importantes. Il y a par exemple l’affouillement de la fondation qui ne peut être consolidé que par l’injection  d’une résine expansive dans le sol à traiter. Il y a aussi l’affaiblissement de la charpente qui ne peut être remis en état que par le remplacement des éléments défaillants ou la reconstruction complète de la toiture.

Écrire un commentaire

Quelle est la dernière lettre du mot aopre ?

Fil RSS des commentaires de cet article