L’ardoise est un matériau de couverture qui, à l’origine, a été utilisé pour suppléer le manque de tuiles en argile pour recouvrir les toits. L’utilisation de ce type de toiture a gagné par la suite de plus en plus d’ampleur. Elle s’est développée en France, en Bretagne, dans la Loire et dans bien d’autres régions parisiennes. En effet, elle procure à votre maison une grande élégance grâce à sa couleur sombre. A côté de cela, sa solidité et ses performances en tant qu’isolateur font d’elle un choix prisé. Sachez toutefois qu’il a deux types d’ardoise et que ce matériau a des avantages comme des points faibles. C’est ce que l’on va voir dans ce qui suit.

Quels sont les deux différents types d’ardoise ?

En effet, on distingue l’ardoise naturelle et l’ardoise synthétique.

En ce qui concerne l’ardoise naturelle, elle est d’origine rocheuse. En fait, elle est extraite des carrières et est taillée puis ensuite polie. Elle est issue de la compression à haute température de plusieurs couches sédimentaires argileuse dans la croute terrestre. C’est un bon isolant thermique et phonique et a une bonne résistance aux intempéries. Toutefois, la qualité de l’ardoise varie en fonction de la région d’où elle est extraite. Certaines sont plus solides que d’autres. En l’occurrence, l’avis d’un professionnel tel que ce couvreur dans le Nièvre est indispensable pour choisir celles qui répondent aux normes.

Pour ce qui est de l’ardoise synthétique, elle est fabriquée à partir de fibres organiques, d’additifs minéraux, de ciment et d’eau. Il a l’avantage d’exister en plusieurs coloris. Malgré son origine industrielle, ce type d’ardoise est aussi résistant et permet une bonne isolation comme l’ardoise naturelle. Mais contrairement à cette dernière, sa durée de vie est plus courte. En effet, au bout d’une trentaine d’année une rénovation s’impose.

Toiture en ardoise : ses avantages

Parlons principalement de l’ardoise naturelle. En effet, il s’agit d’une roche schisteuse. Elle a un aspect feuilleté, ce qui a permis son utilisation en tant que matériau de couverture de toiture car on la façonne facilement en fonction de nos besoins.

Comme nous l’avons évoqué plus loin, l’ardoise est connue comme étant un matériau très résistant. Question longévité, elle peut dépasser les 100 ans aisément. Aucun des autres types de toiture ne peut rivaliser avec elle, que ce soit en matière d’étanchéité, d’imperméabilité ou d’isolation. C’est un matériau très solide qui ne craint ni les grands froids ni la haute température, voire même le feu.

Outre cela, même avec les années, elle conserve bien sa couleur naturelle sombre.  Elle confère beaucoup de charme à votre maison. Aussi, vous pouvez opter pour la forme géométrique qui vous plaise (rectangulaire ou en écaille) car elle peut être découpée sans difficulté. Sa maniabilité lui permet également de s’adapter à toutes les formes de toit à l’exception de la toiture arrondie et de la toiture plate.

Enfin, puisqu’elle est d’origine naturelle, elle est écologique.

La toiture en ardoise : ses inconvénients

En raison de sa grande solidité et de sa longévité, le prix de l’ardoise naturelle est relativement élevé. En effet, le mètre carré d’une toiture en ardoise naturelle est compris entre 100 et 150 euros.

Outre cela, il s’agit d’un matériel qui est lourd. Si vous souhaitez l’installer, il vous faut impérativement une bonne charpente. Retenez également qu’elle ne convient pas au toit plat. De ce fait, une pente de 25% au minimum est exigée pour pouvoir poser une couverture en ardoises.

Enfin, en raison de sa lourdeur, sa pose est relativement difficile. Sa mise en place demande de la technique et des compétences particulières.  Faire appel à un couvreur professionnel pour réaliser cette opération est alors inévitable.

Écrire un commentaire

Quelle est la quatrième lettre du mot endwk ?

Fil RSS des commentaires de cet article