La situation des sans-abri dans de nombreuses villes reste préoccupante. Les sans-abri ou encore les sans domicile fixe sont ces individus démunis. Dépourvus d’habitat, même leur survie quotidienne est une préoccupation majeure non seulement pour eux, mais aussi pour les âmes de bonne volonté dont Sylvie Laroche Armée du Salut, acienne directrice au Havre. Voici la situation des sans-abri au Havre.

Sylvie Laroche Armee du Salut s'est chargé de nous présenter quelques institutions de la prise en main des sans-abri au Havre : Le nombre croissant des demandeurs d’abris se présente comme une situation alarmante qui devrait exciter toute la société du Havre. Hormis les démunis, même les personnes condamnées en attente de libération peuvent s’inquiéter de leur futur habitat une fois libre. Ils sont aussi présumés personnes sans abri. En effet, se procurer un espace personnel, aussi restreint soit-il est d’une grande importance.

C’est pour cette raison que certaines institutions ont réfléchi afin de se mobiliser pour soutenir les SDF. Pour citer quelques-unes d’entre elles, nous avons :

Les institutions tutélaires

Ici, il s'agit des organes étatiques ou locaux qui assurent le contrôle et l’orientation de la politique de prise en mains des sans-abri. Pour ce faire, plusieurs organes gouvernementaux interviennent par le truchement de :

  • la préfecture,
  • la mairie,
  • les services des affaires sociales, etc.

Les institutions d’encadrement

Sylvie Laroche explique qu'elles sont constituées de centres communaux (CCAS) et les centres intercommunaux d’action sociale (CIAS). Ainsi, parmi les plus en vue nous pouvons citer entre autres :

  • la croix rouge,
  • l’armée du salut,
  • le groupe hospitalier du Havre, etc.

Conditions de la prise en main

Les conditions de prise en main des sans-abri au Havre sont subordonnées à quelques formalités essentielles. Ainsi la personne sans abri doit d'abord justifier d’un lien quelconque de liaison avec la commune du Havre. Ce lien peut concerner son séjour, son lieu de travail, l’existence d’un membre de famille domicilié. Ensuite elle doit introduire une demande d’abri auprès autorités compétentes. Cette demande de prise en charge porte généralement sur la domiciliation. Pour ce faire, le candidat est appelé à saisir un des centres d’accueil existant dans la commune.

Il lui faudra ensuite passer un entretien afin de mieux exposer ses prétentions et ses motivations devant une commission. Elle devra par suite attendre l’issu de l’attestation de prise en charge. Après délibération, si la commission répond favorablement à la demande, le sans-abri bénéficiera de la prise en main. Celle-ci peut être spontanée ou ultérieure à la date d’admission du candidat.

Modalités pratiques et étendues de la prise en charge

La prise en charge des sans-abri peut être à durée déterminée ou indéterminée. Tout dépend du régime applicable au sein du centre d’accueil. En ce qui concerne le règlement de séjour en cas d'admission, il faut dire qu'ici, il s’agit de savoir qui doit supporter les charges financières (loyer, factures et autres). En effet, dans certains foyers d’accueil, les candidats admis sont logés gratuitement (cas de l’armée du salut). Par contre, dans certains autres, les candidats sont appelés à supporter partiellement ou en totalité toutes les dépenses liées à leur hébergement. l'État aussi peut exceptionnellement leur prêter main-forte.

Voilà de pertinentes informations en ce qui concerne la prise en main des sans-abri de la commune du Havre.

Écrire un commentaire

Quelle est la deuxième lettre du mot kjzv ?

Fil RSS des commentaires de cet article